L’Angola va participer en Egypte la 8ème Coupe d’Afrique de son histoire, et retrouve la plus grande compétition africaine après son absence en 2015 et 2017. Emmenés par le serbe Srđan Vasiljević, ils décrochent leur billet pour la CAN 2019 en éliminant le Burkina Faso, et en infligeant une défaite 4-1 à la Mauritanie aux éliminatoires.

Equipe Angola Creative Commons - Wikimedia

La star de l'Equipe

On compte plusieurs joueurs marquant dans l’effectif de l’Angola, à l’instar de Bastos, Fredy et Wilson Eduardo, mais celui qui marque les buts important est certainement Mateus Galiano ou Mateus pour faire court. L’attaquant de 34 ans évolue au Portugal, du côté de Boavista, club de première division. Il est un des artisans de la qualification, inscrivant un doublé contre la Mauritanie et le Burkina Faso, dans deux rencontres couronnées par une victoire. A 34 ans, il ne lui reste plus que quelques années de football professionnel, son mais son expérience et son adresse devant les buts seront bien utiles pour accompagner ses coéquipiers en Coupe d’Afrique.

Le style de jeu de l'Equipe

Le sélectionneur des Palancas Negras est serbe, héritier des méthodes d’entrainement de l’Etoile Rouge de Belgrade, avec beaucoup de travail physique et une approche scientifique dans l’aspect tactique. Il ne faut pas non plus s’attendre à beaucoup de fantaisies et se cantonner à un traditionnel 4-4-2 rigide et rigoureux initiée par Miljan Miljanić en Yougoslavie dans les années 1960, avec beaucoup de présence et d’activité en phases offensives, et il va falloir s’attendre à beaucoup d'enchaînements pour perturber les défenses adverses, à défaut d’adopter le style de jeu traditionnel de l’équipe, dominé par le côté technique du football portugais.

Le 11 de départ probable

Tony Cabaça
Paizo – Bastos – Dani Massunguna – Isaac
Show – Hernilson – Vetokele – Djalma
Mateus – Wilson Eduardo

Les arguments offensifs

Aux côtés de Mateus on retrouve plusieurs attaquants qui contribuent à l’effort offensif : Wilson Eduardo, Fredy et Geraldo. Wilson Eduardo est le buteur le plus régulier en club cette saison, auteur de 15 buts avec le Sporting Braga. Geraldo est aussi une belle option, avec 3 buts inscrits avec le club égyptien d’Al Ahly, sans oublier ses prestations la saison dernière en Ligue des Champions africaine avec le club angolais Premeiro de Agosto. Fredy a inscrit 8 buts lors du premier semestre 2018-2019 avec Belenenses, pour ensuite rejoindre le championnat de Turquie avec Antalyaspor. Pour en finir avec le secteur offensif, on doit évidemment parler de l’expérimenté milieu offensif Abel Campos Djalma, vétéran de l’Equipe et auteur de 4 buts 4 passes décisives dans le championnat de Turquie avec Alanyaspor.

Wilson Eduardo (Sporting Braga/Portugal) 15 Buts
Fredy (Belenenses/Portugal - Alanyaspor/Turquie) 8
Gelson Dala (Rio Ave/ Portugal) 6
Mateus (Boavista/Portugal) 5

Un groupe jouable

L’Angola est déversé dans le Groupe-E avec la Mauritanie, une équipe déjà rencontrée en qualifications, avec le Mali et la Tunisie qui sont deux équipes plus difficiles à gérer pour les Palancas Negras. La discipline physique et tactique inculquée par le coach Srđan Vasiljević seront bien nécessaires pour arracher des résultats face à la Tunisie et le Mali, favoris du groupe pour passer au prochain tour. Ils pourront faire jeu égal avec la Mauritanie qu’ils ont déjà corrigé avec le score de 4-1 en éliminatoires, avec la possibilité de décrocher trois points face aux Mourabitounes.

En Conclusion…

Après avoir éliminé le Burkina Faso au tour préliminaire, le mondialiste 2006 a de grandes chances de passer la phase de groupes, et dispose de la qualité nécessaire pour finir meilleur troisième, mais il lui faudrait sortir un exploit pour aller en quart de finale.