Le Bénin va participer à sa quatrième phase finale de Coupe d’Afrique des Nations. Emmené par le coach français Michel Dussuyer, les Ecureuils ont su arracher la qualification dans un groupe où ils n’étaient réellement pas favoris pour arracher ce billet pour la CAN 2019, ayant étés déversés dans le Groupe d’Algérie, le Togo et la Gambie.

Equipe Béninr Creative Commons - Wikimedia

La star de l'Equipe

La star de l’Equipe est sans aucun doute le légendaire Stéphane Sessègnon, qui n’arrête pas de donner pour le football africain après 35 ans au service du ballon rond. Il a joué un grand rôle aux éliminatoires, étant passeur décisif sur le but victorieux contre l’Algérie à Cotonou, contribuant à une victoire historique au Stade de l’Amitié. Le natif d’Allahe demeure le joueur qui compte le plus de sélections, avec le chiffre faramineux de 63 matches internationaux disputés.

Doté d’une frappe de balle inégalable, l’ex joueur du PSG et de West Bromwich est capable de marquer des buts spectaculaires de l’extérieur de la surface de réparation, c’est cette habilité rare qui a crée sa légende auprès des amateurs du football africain.

Le style de jeu

Sous les ordres du coach Michel Dussuyer, le Bénin délivre d’excellentes performances sur le continent africain, enregistrant des victoires importantes contre l’Algérie et le Togo, décrochant ainsi la qualification à la CAN 2019 après neuf (9) ans d’absence.

Doté d’un effectif moins qualitatif que les géants du football africain, le Bénin adopte un style de jeu tourné vers les contre-attaques, avec un 4-4-2 classique, Sessègnon en créateur de jeu, et Steve Mounié - Poté comme paire d’attaquants qui pèse avec sa présence physique sur les défenses adverses.

Dans l’entre jeu, Sessi d’Almeida et Jordan Adéoti jouent le rôle de premier rempart défensif, Sessègnon et Mickaël Poté /David Djigla sont les milieux créateurs de cette formation béninoise. La charnière centrale est composée d’Adenon et Verdon, suppliée par les latéraux Kiki et Baraze.

La liste des 23

Gardiens de but : Fabien Farnolle (Yeni Malatya - Turquie) , Saturnin Allagbé (Niort - France), Cherif Dine Kakpo (Buffles - Bénin).

Défenseurs : Junior Salomon (Plateau United - Nigeria), Olivier Verdon (Sochaux - France), Khaled Adenon (Amiens - France) Moïse Adilehou (Levadiakos - Grèce), David Kiki (Red Star - France), Emmanuel Imorou (Caen - France), Rodrigue Fassinou (ASPAC - Benin), Seïdou Barazé (Yzeure - France).

Milieux de terrain : Rodrigue Kossi (Club Africain - Tunisie), Jordan Adéoti (Auxerre - France), Mama Seibou (SC Toulon - France), Anaane Tidjani (Ben Guerdane - Tunisie), Sessi d’Almeida (Yeovil Town - Angleterre), Stéphane Sessegnon (Gençlerbiligi - Turquie).

Attaquants : Mickaël Poté (Adana Demirspor - Turquie), Steve Mounié (Huddersfield Town - Angleterre), Désiré Sègbè (Senica - Slovaquie), Jodel Dossou (Vaduz - Lichtenstein), Cèbio Soukou (Hansa Rostock - Allemagne), David Djigla (Niort - France).

Le 11 de départ probable

Farnolle
Baraze, Verdon, Adenon, Kiki
Djigla, D’Almeida, Adeoti, Sessègnon
Poté, Mounié

Une attaque en manque d’efficacité

Steve Mounié est le leadeur du secteur offensif, un rôle en contradiction avec ses performances en Premier League avec Huddersfield Town, n’ayant marqué que 2 buts en 31 matches. Mickael Poté a marqué 16 buts dans le championnat turc de seconde division avec Adana Demirspor.

Statistiques des attaquants en Club (TCC) :
Mickael Poté (Adana Demirspor/ Turquie)16 Buts
Jodel Dossou (Vaduz /Suisse) 10
Steve Mounié (Huddersfield Town/Angleterre) 2

Une tâche ardue contre le Ghana et le Cameroun

Les Ecureuils sont déversés dans un groupe difficile, face aux géants du Ghana et du Cameroun, avec aussi la présence de la Guinée-Bissau, une équipe du même standing que le Bénin doit absolument battre pour avoir une chance de se qualifier en phase à élimination directe. Le Ghana n’est plus la grande équipe quasi-imbattable des années 2010, et un résultat demeure du domaine du possible. Le Cameroun est une autre paire de manche, puisque le Bénin ne les a jamais battus depuis la création de la fédération béninoise (5 Matches, 5 défaites).

En Conclusion…

Une qualification du Bénin en huitièmes de finale de la CAN 2019, serait, si l’on peut dire, un exploit sans précédent pour ce pays d’Afrique de l’Ouest, qui n’a jamais remporté le moindre match en trois participations à cette compétition.

Ishy Birthday