Victorieuse lors de l’édition 2015, la Côte d’Ivoire semble avoir contracté la « malédiction de la CAN », enchaînant les mauvais résultats et les contre-performances depuis le départ d’Hervé Renard. En Egypte, les éléphants vont prendre part à la 23e Coupe d’Afrique de leur histoire, seuls les pharaons ont fait mieux, avec leurs 24 participations.

Equipe Côte d'Ivoire 2015 Creative Commons - Flickr

La star de l'Equipe

Le joueur ivoirien le plus attendu à la prochaine CAN est certainement Nicolas Pépé, auteur d’une excellente saison avec Lille, inscrivant 23 buts, et délivrant 12 passes décisives avec le club du nord de la France, contribuant largement à la seconde place en championnat et la qualification en Ligue des Champions de l’UEFA.

Une excellente saison qui prend à court la majorité des journalistes et experts des plateaux télévision, faisant preuve d’une dextérité rare, et d’une qualité technique qui lui permet d’évoluer, tantôt en ailier droit, tantôt en avant-centre, concluant les offensives du LOSC.

Des performances qui ne laissent pas insensibles les grandes écuries européennes, assoiffées de nouveauté, qui voient en lui le successeur de Didier Drogba. L’année prochaine, il aura l’occasion de s’exprimer en Ligue des Champions, avec au minimum six matches de groupe à disputer, ses performances seront certainement scrutées par les superviseurs des grands clubs européens.

Le natif de Mantes-la-Jolie a marqué 4 buts en 11 sélections avec la Côte d’Ivoire, son dernier était contre le Rwanda en éliminatoires de la CAN 2019.

Le style de jeu

La Côte d’Ivoire est traditionnellement l’équipe la plus technique de l’Afrique de l’Ouest, avec un effectif riche en qualité, à l’instar de Wilfried Zaha, un des meilleurs ailiers du championnat d’Angleterre. Nicolas Pépé est l’actuel leadeur technique de Lille, un joueur capable d’éliminer son vis-à-vis et prendre de vitesse les défenses adverses. La technicité ne manque pas non plus dans l’entrejeu, à l’image de Jean-Michael Seri, véritable métronome de cette formation ivoirienne.

Avec la présence de Zaha à gauche, et de Pépé à droite, Kamara Ibrahim évolue en 4-3-3, dans un système qui demeure au stade expérimental. Testé récemment en amical, il s’est soldé par une défaite 1-0 contre l’Ouganda qui avait contré avec un pressing très haut. Malgré la qualité de l’effectif, les éléphants n’ont pas encore trouvé un schéma tactique efficace, permettant de garantir des résultats à tous les matches.

La liste des 23

Gardiens de but : Sylvain Gbohouo (TP Mazembe - RD Congo), Ali Badra Sangare (Free State Stars - Afrique du sud), Ira Eliezer Tape (FC San Pedro - Côte d’Ivoire).

Défenseurs : Serge Aurier (Tottenham Hotspur FC - Angleterre), Mamadou Bakayoko (Red Star), Wonlo Coulibaly (ASEC Mimosas), Ismaël Traoré (Angers SCO - France), Wilfried Kanon (Ado la Haye - Pays-Bas), Comara Cheick (Wydad Athletic Club - Maroc), Souleymane Doumbia (Stade Rennais - France).

Milieux de terrain : Franck Kessie (AC Milan - Italie), Serey Die (Neuchatel Xamax FCS - Suisse), Jean Philippe Gbamin (Mayence 05 - Allemagne), Jean-Michael Seri (Fulham FC - Angleterre), Ibrahim Sangaré (Toulouse FC - France), Victorien Angban (FC Metz - France).

Attaquants : Jonathan kodjia (Aston Villa - Angleterre), Max-Alain Gradel (Toulouse FC - France), Nicolas Pépé (Lille/LOSC - France), Wilfried Zaha (Crystal Palace FC - Angleterre), Maxwel cornet (Olympique Lyonnais), Roger Assalé (Young Boys FC) , Wilfried Bony (Al Arabi SC - Arabie-Saoudite).

Le 11 de départ probable

Gbohouo
Aurier, Kannon, Traoré, Doumbia
Kessié, Gbamin, Seri
Pépé, Kodjia, Zaha

Meilleurs buteurs en club

Nicolas Pépé est l’attaquant le plus prolifique en club, inscrivant 23 buts avec Lille cette saison, et délivrant 12 passes décisives. Wilfried Zaha est l’autre option offensive, dont le rôle est de perturber les défenses pour créer des espaces, tout en contribuant au score, avec notamment 10 buts pour Crystal Palace en Premier League. Jonathan Complète ce trio offensif, ayant marqué 9 buts en Championship avec le promu Aston Villa.

Voici les statistiques en club de quelques attaquants :
Nicolas Pépé (Lille - France) : 23 Buts
Max-Alain Gradel (Toulouse FC - France) : 13 Buts
Wilfried Zaha (Crystal Palace - Angleterre) : 10 Buts
Jonathan Kodjia (Aston Villa - Angleterre) : 9 Buts

La sérénité est aux abonnés absents

Malgré un effectif très riche en talent, on sent une équipe qui doute, avec des choix tactiques incompréhensibles qui laisse perplexe. Le onze titulaire de l'Equipe peinent à se faire voir, et on se retrouve souvent avec des équipes différentes pour chaque rencontre, en particulier dans le secteur offensif.

Le Maroc, un rival coriace

Encore une fois, la Côte d’Ivoire devra affronter le Maroc dans le Groupe-D, son rival des deux dernières années. Cette rivalité sportive est apparue durant la CAN2017, lors de la dernière journée de la phase de groupe, avec la défaite surprise des Eléphants contre les Lions de l’Atlas, et l’élimination prématurée. Ils se sont encore une fois retrouvés en éliminatoires du Mondial 2018, avec encore une fois, une défaite 2-0 à domicile et la qualification du Maroc.

Dans le même groupe, on retrouve l’Afrique du sud et la Namibie, deux équipes difficiles à joueur, certes, mais largement prenables pour la formation ivoirienne.

En Conclusion…

Comme à chaque édition de la CAN, il est coutumier d’attribuer le statut de favori à la Côte d’Ivoire. Cette année c’est pareil, les Eléphants sont favoris dans leur groupe, et on les voit aller loin dans cette compétition. Les supporteurs ivoiriens attendent beaucoup de leur équipe, en particulier cette revanche contre le Maroc !

Ishy Birthday