Les léopards ont obtenu deux Coupe d’Afrique des Nations à travers l’histoire, en particulier celle décrochée en 1974 sur le terrain de l’Egypte, avec la contribution du regretté Pierre Ndaye Mulamba, recordman du plus grand nombre de buts (9) marqués en une seule édition de la CAN.

Paul-Jose Mpoku Creative Commons - Flickr

La star de l'Equipe

Christian Luyindama, Yannick Bolasie et Elia Meschack font partie des éléments important la RD Congo, aux côtés de Cedric Bakambu que la rédaction a choisi comme star incontournable des léopards, un choix motivé par les buts importants qu’il a inscrit, contribuant grandement à cette qualification en Coupe d’Afrique.

Le natif de Vitry-sur-Seine (France), montre un dévouement sans faille pour le pays de ses ancêtres, inscrivant 7 buts en 15 matches avec les léopards. Il a notamment marqué le but de la qualification à la CAN 2019, en inscrivant le seul but du dernier match qualificatif contre le Liberia, devant des dizaines de milliers de supporteurs, qui étaient présents le 24 mars dernier au Stade des Martyrs.

Une performance qui ne laisse pas de marbre les supporteurs congolais, qui apprécient le niveau qu’il montre en équipe nationale, malgré le fait d’évoluer avec le Beijing Guoan, club du championnat chinois de première division.

Le style de jeu

Emmenée par Florent Ibenge, la formation congolaise évolue en 4-2-3-1, avec deux milieux à vocation défensive, un milieu relayeur et deux tournés vers l’attaque, et Cédric Bakambu en pointe. C’était le dernier schéma tactique aligné parle technicien congolais contre le Kenya en match de préparation.

La philosophie de jeu du coach congolais donne la priorité au secteur offensif, avec un minimum de trois attaquants dans son onze de départ. Un surnombre qui permet aux léopards d’inscrire un plus grand nombre de buts, et de rester très haut et mettre de la pression sur l’adversaire. Tout le monde se rappelle de cette fameuse victoire 4-3 sur le terrain de la Côte d’Ivoire en 2014, avec un doublé de Jeremy Bokila, et les buts de Kabananga et Kebano, sans oublier la grosse performance de Yannick Bolasie ce jour-là !

Cette orientation vers l’attaque, fragilise la défense congolaise, qui se montre souvent vacillante et dans le doute. C’est probablement le talon d’Achille de la méthode Ibenge.

La liste des 23

Gardiens de but : Vumi Matampi (Al Ansar - Arabie Saoudite), Parfait Mandanda (Dinamo Bucarest - Roumanie), Anthony Mossi (Chiasso FC - Suisse).

Défenseurs : Issama Mpeko (TP Mazembe – RD Congo), Christian Luyindama (Galatasaray SK - Turquie), Marcel Tisserand (Wolfsburg - Allemagne), Wilfried Moke (Ankaragucu - Turquie), Bobo Ungenda (1° de Agosto - Angola), Merveille Bokadi (Standard de Liège - Belgique), Arthur Masuaku (West Ham United - Angleterre), Ngonda Muzinga (ASVita Club - RD Congo), Shabani Djuma (AS Vita Club - RD Congo).

Milieux de terrain : Chadrac Akolo (Stuttgart - Allemagne), Chancel Mbemba (FC Porto - Portugal), Paul-José Mpoku (Standard de Liège - Belgique), Youssouf Mulumbu (Kilmarnock - Ecosse), Jacques Maghoma (Birmingham City - Angleterre), Trésor Mputu (TP Mazembe - RD Congo).

Attaquants : Yannick Bolasie (Anderlecht - Belgique), Cédric Bakambu (Beijing Goan - Chine), Meshack Elia (TP Mazembe - RD Congo), Britt Assombalonga (Middlesbrough FC - Angleterre), Jonathan Bolingi (Antwerp - Belgique).

Le 11 de départ probable

Matampi
Issama, Tisserand, Luyindama, Masuaku
Mulumbu, Mbemba
M’Poku, Mputu, Bolasie
Bakambu

Le secteur offensif

Cédric Bakambu est l’auteur de 23 buts en 27 matches du championnat chinois (CSL), avec un ratio de 0.85 buts/match, des statistiques en guise d’avertissement pour les défenses de la CAN 2019. De son côté, Yannick Bolasie a marqué 6 buts durant son prêt à Anderlecht, de quoi booster la confiance du joueur revient d’une grave blessure au genou.

Britt Assombalonga cumule 16 realisations avec Middlesbrough cette saison, une solution de remplacement idéale pour Florent Ibenge, à l’instar d’Elia Meschak, qui sort d’une saison pleine, se montrant décisif dans les matches importants du TP Mazembe.

Trésor Mputu est en grande forme avec le TP Mazembe, l’instinct de créateur dont il dispose sera une addition non négligeable, ses centres et coup-francs sont nécessaires dans ce genre de tournois, où les balles arrêtés sont souvent le seul moyen d’inscrire les buts.

Même groupe que le pays-hôte !

Les Léopards sont reversés dans le Groupe-A, aux côté de l’Egypte, du Zimbabwe et de l’Ouganda. La RDC semble avoir toutes ses chances pour se qualifier en huitièmes de finale, avec la possibilité de décrocher 6 points contre le Zimbabwe et l’Ouganda, en sortant des matches sérieux contre deux équipes assez solides. Le choc contre l’Egypte aura lieu pour le second match de groupe, un match difficile face à l’un des favoris de cette Coupe d’Afrique, qui aura le soutien de son public. La victoire semble très difficile contre les Pharaons, mais la possibilité de décrocher un nul demeure du domaine du possible !

En Conclusion…

La RD Congo passe toujours la phase de groupes, indépendamment de la qualité des joueurs, à l’image des deux dernières éditions. Avec son historique en CAN, une qualification en quarts de finale demeure est très envisageable !

Ishy Birthday