Le Sénégal sera opposé aux vaillants écureuils, qui n’ont toujours pas perdu dans cette Coupe d’Afrique, avec une rencontre difficile, avec un Bénin qui déjoue tous les pronostics.

Egypte 2018 Creative Commons - Wikimedia (Cropped)

Les Lions de la Teranga semblent avoir passé l’orage, avec une victoire maîtrisée contre l’Ouganda et le possible retour dans le onze de départ pour Salif Sané, qui viendra renforcer l’arrière garde sénégalaise. Le coach Aliou Cissé ne veut pas commettre les mêmes erreurs qu’Hervé Renard face au Bénin et déclare en conférence de presse : « Dans notre mentalité, dans notre éducation, nous ne sommes pas du genre à sous-estimer personne. A ce niveau de compétition on aura tort de sous-estimer le Bénin ».

De leur côté, les Ecureuils vont retrouver Steve Mounié, qui revient d’une suspension. Michel Dussuyer a aussi parlé du cas Khaled Adenon, défenseur central du Bénin, qui va rater ce quart de finale important en raison d’un carton rouge controversé, reçu dans le tour précédent contre le Maroc. Le coach a fait le point sur le match difficile contre le Sénégal : « On sait ce qui nous attend, on sait qu’on a un défi à relever contre le favori pour le titre ».

Dôté d’un collectif hors-pair, le Bénin compte à son actif récent deux victoires contre l’Algérie et le Maroc, et deux nuls contre le Cameroun et le Ghana. En résumé, la tâche sera très ardue pour le Sénégal qui aura beaucoup de difficulté, s’il n’arrive pas à marquer dans la première demi-heure de jeu.

Pour ce premier quart de finale, l'Assistance vidéo à l'arbitrage (VAR) sera utilisée pour la première fois en Coupe d'Afrique, avec des arbitres VAR importés d'Europe, afin de réussir l'introduction de cet outil, que désormais, on utilise dans tous les événements footballistiques internationaux.