Arrivé de nulle part, le club égyptien Pyramids FC est déjà le club africain le plus riche et le plus moderne en Afrique.

Pyramids FC

Aujourd'hui a eu lieu la première journée du championnat égyptien, ce qui passerait inaperçu en temps normal, mais aujourd'hui, tout le monde en parle car c'est le premier match de Pyramids F. C. anciennement "Asyouty Sport" qui a mis le paquet pour aligner l'effectif le plus cher à évoluer dans un championnat africain.

Une équipe composée d'internationaux égyptiens comme Omar Gaber, Ali gabr et Ahmed El Shenawy, agrémentée de joueurs brésiliens d'excellent niveau comme Rodriguinho, Carlos Eduardo et Ribamar. La valeur en transfert totale de cette formation est estimée à 40 M€, ce qui se révèle être un record en Afrique, aucun autre club africain ne pourrait se permettre ce genre de folies.

Le model PSG/Manchester City s'exporte en Afrique ?

La structure de ce nouveau club rappelle les clubs européens Manchester City et le Paris Saint Germain, puisqu'il a été racheté par le prince du golf Turki al-Sheikh pour concurrencer Al Ahly et le Zamalek. Les moyens mis en oeuvre sont gigantesques, avec des réseaux sociaux bien entretenus et de qualité, et une chaîne télé dédiée qui diffuse des matches en direct sur le satellite et sur YouTube avec pour sa première l'apparition en duplexe de John Terry, une légende de Chelsea pour analyser le match. Les ambitions du club sont claires : Remporter la Ligue des Champions africaine dans les prochaines années.

Pour le premier match du championnat contre ENPPI, Pyramids FC s'est imposé à la dernière minute grâce à un coup franc direct de Mohamed Magdi Kafsha :