La commission de discipline de la ligue italienne (LNP-A) condamne l'Inter Milan à deux journées à huis clos pour les chants racistes tenus à l'encontre de Kalidou Koulibaly lors de la victoire 1-0 contre Napoli en Seri-A.

Kalidou Koulibaly Napoli Creative Commons - Wikipedia

L'Inter va disputer les deux prochains matches à domicile sans ses supporteurs suite à des chants racistes débités contre l'international sénégalais Kalidou Koulibaly, qui lui aussi hérite de deux matches de suspension : Le premier pour accumulation de cartons, et le second pour avoir applaudi l'arbitre de façon ironique après avoir reçu un carton jaune.

Une décision un peu légère pour un comportement répétitif généralement inhérent au championnat italien, où les chants racistes malheureusement décourage les meilleurs joueurs africains d'aller évoluer en Serie-A. L'Angleterre n'est pas mieux loti dans ce domaine, et on se souvient tous du jet de banane à l'encontre de Pierre-Emerick Aubameyang. Des incidents déplorables qui existent toujours au crépuscule de l'année 2018...