Alors qu’on s’attendait à une victoire facile des Black Stars, les Écureuils on répondu au tact-o-tac avec un nul 2-2 dans l’un des meilleurs matches depuis le début de la compétition.

Equipe Ghana Creative Commons (Cropped) - Flickr

Le Bénin était le premier à lancer les hostilités, avec Mickael Pote qui reçoit un excellent ballon en profondeur, qu’il se dispute avec Steve Mounié, avant de crocheter à droite, pour ouvrir le score face à une défense dépassée par l’événement (2e). La réponse ghanéenne ne se fait pas attendre, profitant d’une passe en profondeur, Jordan Ayew remet pour son frère André, qui se met sur son pied gauche, pour mettre le ballon au ras du premier poteau (9e). A cinq minutes de la pause, Jordan Ayew se retrouve seul en profondeur et se met sur son pied droit pour allumer le gardien béninois Fabien Farnolle (41e).

Le tournant du match a eu lieu à la 54e minute, avec le second carton jaune de John Boye, après une faute d’antijeu assez grossière que l’arbitre a sifflé (Première bourde arbitrale ?). Une expulsion qui a gravement influencé le reste de la rencontre, permettant au Bénin d’égaliser avec un doublé pour Mickael Pote (63’). A noter l’excellent sauvetage de Fabien Farnolle qui empêche Thomas Partey de transformer un coup-franc des 30 mètres.

Un résultat satisfaisant pour les Écureuils qui décroche un nul contre l’un des outsiders de cette CAN 2019, moins satisfaisant pour les Black Stars qui devront batailler pour la qualification en huitièmes de finale.